Un homme sans passé est plus pauvre qu'un homme sans avenir.
Elie Wiesel
Un homme sans passé est plus pauvre qu'un homme sans avenir.
Elie Wiesel
Un homme sans passé est plus pauvre qu'un homme sans avenir.
Elie Wiesel
Précédent
Suivant

ÉDITO

L’année 1942 a été l’année terrible pour les Juifs de France : 43 000 déportés dont plus de 6 000 enfants, tous ou presque arrêtés par la police française. L’année 2022 commémorera cette tragédie pour les  Juifs et pour la France. Ce sera aussi l’année de l’élection présidentielle dont la priorité politique est évidente. À la mi-novembre, quand je rédige cet éditorial, les sondages donnent 35 % à une droite extrême (qu’on ne peut   qualifier   d’extrême-droite   puisque   les   lois   lui   interdisent   d’exprimer comme  ses  démagogues  le  souhaiteraient  et  à  haute  voix,  sa  xénophobie, son racisme et son antisémitisme).
Lorsque Les Républicains auront désigné en décembre leur candidat, nous verrons si celui-ci fera remonter le niveau des voix de son parti ou s’il s’effritera encore sous la pression de la droite extrême et du centre représenté par l’actuel président. Je crois et l’espère que le parti LR repartira à la hausse aux dépens de Zemmour et de Le Pen et même qu’au second tour, l’électeur sera confronté à un duel républicain entre Macron et le candidat LR.
Dès juillet dernier, Arno et moi avions dénoncé dans « Le Monde » l’émergence d’un Juif transgressant les valeurs républicaines et les valeurs juives ; un démagogue s’apparentant plus dans ses tirades au propagandiste Goebbels qu’à son Führer, même s’il ne cesse de répéter qu’il faut se débarrasser des musulmans sans préciser comment il le fera, même programme indéterminé que les nazis prédisaient aux Juifs en 1933 et qu’ils ont réalisé plus tard aux 2/3.
Dreyfus coupable, Pétain innocent, les fonctionnaires doivent obéir aveuglement aux ordres de leur hiérarchie ; les lois mémorielles doivent être abolies ; les Juifs devraient ne se faire enterrer qu’en France et sont invités, puisqu’aujourd’hui ils sont tous français, à redevenir des israélites (tout en tant qu’individus, rien en tant que nation). Quant aux musulmans, « ou c’est eux ou c’est nous »; vision bestiale de la société, identique à celle du roi de France Charles IX à l’encontre des protestants victimes de la Saint- Barthélemy et d’Hitler à l’encontre des Juifs, victimes de la Shoah.
La République nous a appris à vivre ensemble tant bien que mal et plutôt bien. N’attentons pas à ses fondements ; respectons la et repoussons le national populisme de Zemmour et Le Pen.

Serge Klarsfeld
Président des FFDJF

Edito n°4

Témoignages

Courage, Conviction, Compassion, Decency, Justice and Self-Sacrifice to the point of personal danger -these are words that come to mind when one hears the name Beate Klarsfeld. With an unmatched fierceless integrity, this young, unusual non-Jewess has dedicated herself to seeking out and sweeping out the residue of Nazism werever its obscene criminals still abide. Her passionate humanity has led her to identify herself in the most personal sense with Jews everywhere who, thirty years after the destruction...
Lire la suite >>
Chère Madame,

J'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai décidé par décret qui sera publié dans les prochains jours au Journal Officiel, de vous promouvoir au grade d'Officier de l'Ordre de la Légion d'Honneur...
Cette prestigieuse distinction, que j'ai tenu à vous décerner sur la réserve présidentielle, vient couronner un ardent défenseur des droits de l'homme qui, avec son mari, a consacré sa vie à la recherche des criminels nazis...
Lire la suite >>
Chère Monsieur, Cher Serge

J'ai le très grand plaisir de vous annoncer que j'ai décidé de vous élever à la dignité de grand' croix dans l'ordre national du mérite.

Cette prestigieuse distinction, que j'ai tenu à vous décerner, récompense votre engagement au service la France.

A cette occasion, je suis très heureux de vous adresser mes félicitations...
Lire la suite >>

Suivre l'actualité des FFDJF

Merci de saisir votre adresse email