loading
EnglishFrench

Serge Klarsfeld à la brasserie à Munich

En décembre 1976 le parti néo-nazi DVU (Deutsche Volksunion) avait le vent en poupe et organisait des réunions des salles au Centre des grandes villes. Pour tenter d’arrêter cette progression, Serge Klarsfeld imagina d’aller se faire battre publiquement au cours du meeting DVU organisé à la Bürgerbräukeller de Munich, brasserie où démarra le putsch de 1923 et où en 1940 Georg Elser tenta d’assassiner Hitler. Les Klarsfeld partirent pour Munich avec un groupe de Fils et Filles et avec le militant-photogaphe Elie Kagan. Plus d’un millier d’anciens et néo-nazis remplissaient la salle quand les dirigeants du parti DVU furent sur la tribune, Serge y monta et demanda la parole pour un Juif. 

Aussitôt il fût jeté à bas de la tribune et battu par la foule déchainée. Deux membres de son groupe le sortirent de là en se faisant passer pour service d’ordre. Ses blessures étaient légères. Comme il l’avait prévu, la Presse allemande prit fait et cause pour lui, premier Juif à être battu publiquement en Allemagne depuis 1945. La Campagne des médias fut efficace et pour longtemps les partis pronazis ne purent organiser de réunions au centre des grandes villes. A noter que quelques semaines après cet incident le siège à Munich de l’hebdo “Deutsche Nationalzeitung” fut détruit dans la nuit par une bombe.

Suivre l'actualité des FFDJF

Merci de saisir votre adresse email