loading
EnglishFrench

LES CRITIQUES DES LIVRES

LES KLARSFELD VUS PAR …

Dès qu’ils se sont engagés dans leur action de morale politique en Allemagne, Beate et Serge ont inspiré à de nombreux journalistes, éditorialistes et personnalités diverses des portraits évolutifs au fur et à mesure que les campagnes qu’ils mènent aboutissaient  à des résultats conséquents.

Considérée par certains comme hystérique ou avide de publicité , Beate impose rapidement le respect de tous ceux qui observent son courageux parcours qui la conduit  d’ une condamnation à un an de prison  ferme en 1968 à Berlin-Ouest  jusqu’à être à Berlin en 2012 une des deux candidats à la présidence de la République Fédérale réunifiée et de sténo dactylo  à l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse en 1964 à la dignité de Commandeur de la Légion d’Honneur et officier de l’Ordre du Mérite Fédéral. Quant à Serge ce qui retient l’attention, c’est la rigueur et la précision de ses travaux historiques;  l’influence  décisive qui a été la sienne pour imposer le jugement du régime de Vichy  par rapport à son comportement vis-à-vis du sort des Juifs; enfin son efficace imagination dans l’action sur le terrain. Arno, le fils, Conseiller d’Etat depuis 2012 ancien avocat aux barreaux de Paris et des Etats de New York et de Californie, est depuis son adolescence le conseiller et le protecteur de ses parents. Il a été également l’avocat représentant les Fils et  Filles dans les procès Touvier (1994) et Papon (1997) où il a tenu le rôle principal parmi les avocats des parties civiles et emporté le verdict du Jury tout en plaidant à l’encontre de ses confrères. Sa personnalité, son allure, ses liaisons amoureuses, ses rollers qu’il lancés, sa passion pour le triathlon, la natation et le cyclisme, son talent littéraire et son engagement pour le bien-être animal ne laissent personne indifférent.

La sœur d’Arno, Lida, est plus réservée : avocate, elle a déserté le Barreau pour s’occuper à Rome de ses trois enfants et de son mari, financier italien. Leur mariage devait être célébré à Sienne par Mgr. Lustiger, décédé quelques semaines avant la cérémonie; c’est le Père Patrick Desbois qui les a unis. Tous les Klarsfeld ont des chiens et/ou des chats.

Quant à la sœur de Serge, Tania, agrégée de russe, bientôt nonagénaire, elle s’est également engagée en participant aux cérémonies et en saisissant sur ordinateur, comme Lida, des centaines de pages manuscrites de Serge. Elle a été la cible d’un attentat au cocktail molotov en 1981.

LES OUVRAGES  PUBLIES PAR LES  KLARSFELD ET LA CRITIQUE

Beate, Serge et Arno Klarsfeld ont publié de nombreux ouvrages, dont certains ont eu une grande influence dans l’histoire de la Shoah pour ne citer parmi cent ou presque :

1) “Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France” (1978 et 2012)

2) “L’Album d’Auschwitz” (1980)

3) “Vichy-Auschwitz – Le rôle de Vichy dans la Solution finale de la question Juive” (1983 et 1985) 

4) “Les Enfants d’Izieu” (1984)

5) “Auschwitz: Technique and Operation of the gas chambers” (1989) par Jean-Claude Pressac

6) “Le Calendrier  de la Persécution des Juifs de France” (1993)

7) “Le Mémorial des Enfants Juifs déportés de France” (1994 et 2016)

La lecture des critiques réservées à tous ces ouvrages et classées chronologiquement permet de suivre les travaux historiques de Serge, les plaidoiries et romans d’Arno, les récits des campagnes de Beate.

Les ouvrages publiés sont toujours envoyés gratuitement aux principales bibliothèques en France et à l’étranger de façon à ce que le message historique qui y est contenu soit toujours accessible à tous ceux qui ne pourront se procurer l’ouvrage dont ils ont besoin.

Suivre l'actualité des FFDJF

Merci de saisir votre adresse email